Aller au contenu
Retour à la page précédente

Bac pro aménagements paysagers

Ce bac pro donne les compétences pour étudier et réaliser un chantier d'aménagements paysagers, qu'il s'agisse de travaux d'entretien des installations et des infrastructures ou de création d'espaces verts, de jardins, y compris la conception de décors ou d'aménagements intérieurs.

Les enseignements en sciences et techniques des aménagements paysagers visent à donner aux diplômés les moyens d'analyser les conditions de mise en oeuvre d'un chantier d'aménagements paysagers, de savoir poser un diagnostic en intégrant les contraintes du chantier à la fois techniques, organisationnelles et économiques et les souhaits du client (maître d'ouvrage).

Une place prépondérante de la formation est accordée à la connaissance du végétal. Grâce aux enseignements de biologie-écologie, l'élève apprend à connaître les plantes, les espèces et les variétés en vue de les utiliser pour leurs caractéristiques à la fois écologiques (résistance et tolérance aux milieux, conditions de croissance et de développement...), ornementales et esthétiques.

La formation permet d'acquérir des compétences dans le domaine du bâtiment et des travaux publics pour réaliser des travaux de terrassement, de maçonnerie paysagère (rocailles, dallages maçonnés), de voirie et réseaux (éclairage, drainage, eaux pluviales...) ou encore des travaux de préparation des sols et les plantations et semis.

Le bachelier est aussi préparé à utiliser des matériels et des agroéquipements, à les régler et à les entretenir. La formation permet la délivrance d'une attestation valant le certificat d'aptitude à la conduite en sécurité (CACES).

Il peut travailler dans des entreprises ou dans les services espaces verts des villes, des collectivités territoriales, des syndicats intercommunaux. Il peut aussi intervenir pour les entreprises de travaux agricoles, forestiers et ruraux, les entreprises de productions horticoles et pépinières.

Ce diplome, complété par un plan de professionnalisation personnalisé (PPP), permet l'obtention de la capacité professionnelle agricole (CPA) nécessaire pour obtenir les aides de l'État et s'installer comme jeune agriculteur.

  • Baccalauréat professionnel agricole
  • Niveau IV (Bac)
  • Architecture, déco, design, mobilier

Objectif

Le titulaire de ce bac pro travaille dans une entreprise de travaux paysagers ou au sein du service espaces verts d'une collectivité locale ou d'un syndicat intercommunal. Il peut participer à la conduite d'un chantier paysager : il prépare, organise et exécute les travaux, utilise et entretient les matériels et les équipements. Il peut aussi préparer la réalisation d'un espace paysager : il améliore les sols, établit le piquetage, met en place les voies et les réseaux, effectue les plantations, installe l'irrigation, l'éclairage, le mobilier... Il peut encore entretenir les espaces paysagers : il taille les végétaux, les arbres et les haies, désherbe les sols, les pelouses et les massifs. Enfin, il suit l'état sanitaire des végétaux et assure leur traitement. Il est en relation avec les différents partenaires de l'entreprise : clients, fournisseurs.

Pour en savoir plus:


Ce bac pro se prépare en trois après la classe de troisième. Les élèves titulaires de certains CAP du même secteur peuvent également le préparer en 2 ans sous certaines conditions.

Le bac pro a pour premier objectif l'insertion professionnelle mais, avec un très bon dossier ou une mention à l'examen, une poursuite d'études est envisageable en BTSA. Quelques CS sont aussi accessibles.

Les objectifs :

Ce bac pro donne les compétences pour étudier et réaliser un chantier d'aménagements paysagers, qu'il s'agisse de travaux d'entretien des installations et des infrastructures ou de création d'espaces verts, de jardins, y compris la conception de décors ou d'aménagements intérieurs.

Les enseignements en sciences et techniques des aménagements paysagers visent à donner aux diplômés les moyens d'analyser les conditions de mise en oeuvre d'un chantier d'aménagements paysagers, de savoir poser un diagnostic en intégrant les contraintes du chantier à la fois techniques, organisationnelles et économiques et les souhaits du client (maître d'ouvrage).

Une place prépondérante de la formation est accordée à la connaissance du végétal. Grâce aux enseignements de biologie-écologie, l'élève apprend à connaître les plantes, les espèces et les variétés en vue de les utiliser pour leurs caractéristiques à la fois écologiques (résistance et tolérance aux milieux, conditions de croissance et de développement...), ornementales et esthétiques.

La formation permet d'acquérir des compétences dans le domaine du bâtiment et des travaux publics pour réaliser des travaux de terrassement, de maçonnerie paysagère (rocailles, dallages maçonnés), de voirie et réseaux (éclairage, drainage, eaux pluviales...) ou encore des travaux de préparation des sols et les plantations et semis.

Le bachelier est aussi préparé à utiliser des matériels et des agroéquipements, à les régler et à les entretenir. La formation permet la délivrance d'une attestation valant le certificat d'aptitude à la conduite en sécurité (CACES).

Les débouchés :

Il peut travailler dans des entreprises ou dans les services espaces verts des villes, des collectivités territoriales, des syndicats intercommunaux. Il peut aussi intervenir pour les entreprises de travaux agricoles, forestiers et ruraux, les entreprises de productions horticoles et pépinières.

Ce diplome, complété par un plan de professionnalisation personnalisé (PPP), permet l'obtention de la capacité professionnelle agricole (CPA) nécessaire pour obtenir les aides de l'État et s'installer comme jeune agriculteur.



Carte des compétences

Où se former ?