Aller au contenu
Retour à la page précédente

Bac pro aviation générale

L'objectif de ce bac pro est la formation de spécialiste de la maintenance des aéronefs légers (avion, planeur, appareils de moins de deux tonnes non pressurisés à moteur à piston, couramment utilisés dans les aéroclubs et l'aviation d'affaire)

  • Baccalauréat professionnel
  • Niveau IV (Bac)

Objectif

Pendant leur formation, les élèves étudient l'avion dans sa totalité : des structures (fuselage, aile, aileron...), aux systèmes (train d'atterrissage, moteur, éclairage, commandes, instruments de vol, câblages...). Ils acquièrent des connaissances en mécanique, électricité, électronique pour intervenir sur ces différents systèmes. Une large place est faite aussi à l'étude des matériaux éventuellement associés qui composent les structures (bois et toile, tube et toile, métal, composite). En atelier, Ils apprennent à préparer et organiser les interventions techniques. Ils sont amener à utiliser une documentation technique : dossier de maintenance, de réparation, manuel de réparation des structures, de révision des équipement, de câblage...Ils développent leurs compétences pour inspecter, rechercher des pannes et faire des essais. Ils réalisent des entretiens, des réparations et des réglages. Ils sont sensibilisés aux respects des procédures de qualité et de traçabilité fixées par la réglementation aéronautique, lors des interventions pour garantir la sécurité des vols. Le niveau d'anglais (technique aéronautique) compte du fait de la place de cette langue dans le secteur.
A noter que ce bac pro donne à son titulaire la possibilité après réussite à des examens réglementaires et une expérience professionnelle attestée d'acquérir la licence aéronautique B3. Licence qui permet de prononcer l'approbation de remise en service (APRS) des aéronefs légers à la suite des opérations de maintenance. Le niveau d'anglais (technique aéronautique) compte du fait de la place de cette langue dans le secteur.

Pour en savoir plus:


Ce bac pro se prépare en trois ans après la classe de troisième. Les titulaires des CAP de l'aéronautique peuvent aussi être admis sous conditions.

Le bac pro a pour premier objectif l'insertion professionnelle mais, avec un très bon dossier ou une mention à l'examen, une poursuite d'études est envisageable vers la MC Aéronautique à option ou le BTS Aéronautique.

Les objectifs :

L'objectif de ce bac pro est la formation de spécialiste de la maintenance des aéronefs légers (avion, planeur, etc.). Ceux sont les appareils de moins de deux tonnes non pressurisés à moteur à piston, couramment utilisés dans les aéroclubs et l'aviation d'affaire. Pendant leurs formations, les élèves étudient l'avion dans sa totalité : des structures (fuselage, aile, aileron...), aux systèmes (train d'atterrissage, moteur, éclairage, commandes, instruments de vol, câblages...). Ils acquièrent des connaissances en mécanique, électricité, électronique pour intervenir sur ces différents systèmes. Une large place est faite aussi à l'étude des matériaux éventuellement associés qui composent les structures (bois et toile, tube et toile, métal, composite). En atelier, Ils apprennent à préparer et organiser les interventions techniques. Ils sont amener à utiliser une documentation technique : dossier de maintenance, de réparation, manuel de réparation des structures, de révision des équipement, de cablage...Ils développent leurs compétences pour inspecter, rechercher des pannes et faire des essais. Ils réalisent des entretiens, des réparations et des réglages. Ils sont sensibilisés aux respects des procédures de qualité et de traçabilité fixées par la réglementation aéronautique, lors des interventions pour garantir la sécurité des vols.

A noter que ce bac pro donne à son titulaire la possibilité après réussite à des examens réglementaires et une expérience professionnelle attestée d'acquérir la licence aéronautique B3. Licence qui permet de prononcer l'approbation de remise en service (APRS) des aéronefs légers à la suite des opérations de maintenance. Le niveau d'anglais (technique aéronautique) compte du fait de la place de cette langue dans le secteur.

Les débouchés :

Ils peuvent travailler dans les entreprises industrielles petites et moyennes, les aéroclubs, les associations ou bien en activité libérale.